TBC Innovations vient de publier une nouvelle étude de marché sur les fenêtres en France, dossier que le cabinet actualise tous les ans depuis 2006.
Grâce à une étude quantitative menée en février 2017, TBC a mesuré et analysé les ventes de fenêtres sur l’année 2016, pour apporter un décryptage des filières de production, de commercialisation et de pose. Cette étude propose les chiffres clés du marché des fenêtres en France : comprenant notamment le volume de fenêtres vendues en 2016, la répartition des ventes par matériaux, par performance thermique… Les consultants TBC analysent les évolutions prospectives du bâtiment et leurs impacts sur le marché, et propose ainsi des scénarios d’évolution des ventes à l’horizon 2020.

Reprise du marché
Les consultants TBC Innovations ont constaté une reprise du marché des fenêtres vendues et installées en France. Les estimations TBC portent ainsi la croissance du marché autour de +3%.

La reprise se fait sentir sur le marché de la fenêtre en France en 2016. Après sept années consécutives de baisse, la croissance affiche +3,1% en volume en 2016 par rapport à 2015. En valeur la croissance du marché est estimée à +3,8%. L’année 2016 confirme le changement de conjoncture perçu en 2015.
Les professionnels du secteur confirment une année 2016 positive même si elle a pu être contrastée pour certains avec un bon démarrage pour les six premiers mois, suivi d’un second semestre plus tendu.

La construction neuve reprend, dans un marché encore dominé par la rénovation
L’horizon s’éclaircit avec des signaux positifs pour le secteur du bâtiment. Les ventes en promotion immobilière sont relancées. Les statistiques des permis de construire témoignent de l’augmentation des mises en chantiers des logements collectifs et des maisons individuelles diffuses ou groupées.
Les pouvoirs publics ont confirmé en 2016 le maintien des incitations fiscales pour la rénovation, CITE, Eco-prêt PTZ, TVA réduite. La rénovation de fenêtre en résidentiel progresse en 2016. Elle demeure le premier débouché du marché avec près de 2/3 du marché. Les ventes de fenêtres pour le marché de la construction neuve montrent une réelle reprise en 2016.

Tendance aux couleurs
Les consultants de TBC ont observé une forte progression des fenêtres colorées, que ce soit en aluminium ou en PVC. 31% des fenêtres aluminium et PVC vendues en 2016 ne sont pas blanches ! Contre 28% en 2015 et 26% en 2014. Côté matériaux, l’ensemble des matériaux, excepté le bois, bénéficie des fruits de la reprise du marché. Le PVC demeure le premier matériau sur le marché des fenêtres en France. L’aluminium consolide ses positions. Les fenêtres aluminium représentent désormais bien plus du quart de ce marché en volume. Si l’on considère la répartition du marché en valeur, l’aluminium joue presque à part égale avec le PVC en 2016.

Des fenêtres performantes thermiquement
Portée par des réglementations plus exigeantes et les contraintes des aides gouvernementales (écoprêts…), les performances thermiques des fenêtres s’améliorent.
En 2016, ce sont plus de 46,5% des fenêtres vendues qui ont une performance thermique (Uw) inférieure à 1,4.



Une vision prudente et positive de l’évolution du marché des fenêtres pour 2017
Lors de l’enquête menée début février 2017, les professionnels ont été interrogés sur leur perception de l’évolution du marché des fenêtres en 2017 selon les débouchés neuf et rénovation.
Concernant le débouché du neuf, ils sont partagés entre une hausse (32% des répondants) et une stabilité du marché (31%). 23% des répondants ne se prononcent pas sur l’évolution des fenêtres en neuf. Pour la rénovation, 40% des répondants restent prudents et envisagent un marché stable. 37% le voit progresser. 17% sont pessimistes et imaginent un marché de la rénovation de fenêtres en baisse.

Méhodologie de l’étude TBC :
TBC a réalisé une enquête quantitative en interrogeant par téléphone 400 professionnels de la menuiserie afin d’évaluer le marché, les volumes posés en 2016 et d’analyser les enjeux de la filière.
Les acteurs interrogés sont :
- des menuisiers poseurs indépendants, des artisans traditionnels assembleurs de fenêtres bois, des menuisiers assembleurs de fenêtres PVC et/ou aluminium, des entreprises appartenant à des réseaux de fabricants industriels, des enseignes et agences, des groupements d’achats ;
- des points de vente de négoces matériaux et des GSB, grandes surfaces de bricolage.